BIOGRAPHIE

Auteure-Interprète-Conceptrice-Animatrice,

Médiatrice et Chroniqueuse culturelle

 

Fabiola Toupin se définit comme une communicatrice, usant de la chanson comme véhicule privilégié pour créer la complicité si recherchée avec le public. Que ce soit sur scène ou à la radio, elle jongle aussi bien avec l’humour, la gravité des émotions que la pertinence du message à livrer. Elle possède une personnalité contagieuse et singulière faisant d’elle une artiste à qui l’on veut ressembler mais qui ne ressemble à personne. Résumer son parcours révèle une femme impliquée, curieuse et soucieuse d’évoluer dans le respect de son art, entière et généreuse avec son public sans cesse grandissant.

Bercée dès l’enfance par la poésie des Leclerc et Vigneault, Fabiola s’initie à la beauté de la grande chanson québécoise. Pauline Julien sera plus tard une source d’inspiration. En chantant les auteurs et compositeurs de la Mauricie, elle a su se tailler une place de choix au sein de sa communauté. Habitée par des convictions de justice et d’entraide, elle s’associe à plusieurs causes. En 2009, elle reçoit L’ordre de Lavérendrye, la plus haute distinction civile octroyée par la ville de Trois-Rivières, pour souligner son implication sociale.

 

Sur invitation de Nicole Leblanc, Claude Léveillée et Paul Buissonneau, le plateau de l’émission « Le plaisir croît avec l’usage » la fera découvrir au public québécois. En 2005 Lynda Lemay lui offrira le premier rôle dans son opéra folk « Un éternel Hiver » présenté plus de 80 fois au Québec, en France, Suisse et Belgique. À la même période, Bernard Pivot l’invitera pour l’émission « Les trophées de la langue française » en France et au Canada. Parmi les artistes de qui elle assurera la première partie, citons Richard Desjardins, Daniel Lavoie, Michel Fugain et Véronic Dicaire. Elle foulera les plateaux de plusieurs autres émissions tel que En direct de l’univers, Des kiwis et des hommes et celui de Michel Drucker. Notons que les tournées en France, en Espagne et en Suisse se succèdent durant ces années, où elle y tisse des liens durables encore à ce jour avec le public et les diffuseurs qui la reçoivent.

 

Cumulant 29 ans de carrière, elle aborde entre autres, les répertoires de Jacques Brel, Charles Aznavour et celui d’Édith Piaf, qui lui permettra de vivre l’expérience symphonique avec l’orchestre de Trois-Rivières, de Québec et l’orchestre national des Pays de la Loire. Son premier album «Je reviens d’ici» (2007), Opus poétique, dévoile son amour des mots et de ceux qui les manient.

Dans le cadre de la semaine de la francophonie, elle se verra offrir une tournée en Europe de l’Est, Amérique centrale et Amérique du sud.

 

Pour nous livrer son regard sur le monde, elle use de sa propre plume et multiplie les collaborations en offrant en 2010, son 2e album « Quand l’amour bascule». On y retrouve des textes et musiques de Lynda Lemay, Claude Lemesle (Joe Dassin, Reggiani) et bien d’autres. 

 

2013 marquait le 50e du décès d’Édith Piaf et le 35e de celui de Jacques Brel. Un nouveau tour de chant en découlera, composé du répertoire de ces deux grands de la chanson française et enregistre en spectacle, son 3e album, « Fabiola Piaf & Brel ». 

 

En 2016,  Elle propose un spectacle dédié à Charles Aznavour intitulé « LA BOHÈME, Fabiola chante Aznavour » accompagné d’un album du même nom. 

 

La conception de spectacle s’affirme tout au long de sa carrière mais c’est avec la création du Théâtre musical « Les Trifluviennes arrivent en ville » , en 2019, que ce talent s’impose au public, accompagnée sur scène de Manon Brunet et Camille Bourgeois. Cette création lui a valu le coup de coeur du Jury des grands prix culturels de la ville de Trois-Rivières et le prix création en art de la scène octroyé par Art-Excellence en 2020 et 2021.

 

Aujourd’hui Fabiola Toupin partage son temps entre son nouveau rôle de chroniqueuse culturelle à Radio-Canada Mauricie Centre-du-Québec, son érablière Les Boisés d’Amélie, l’animation d’événements de toutes sortes, des projets de médiations culturelles, l’écriture et la conception de spectacles et bien sûr, son amour premier, la chanson mais surtout, la scène !